Lien entre fatigue et maladie auto-immune ?

La fatigue est le fait de se sentir exténué et d’avoir un constant désir de sommeil.

Elle est souvent vaincue par une récupération au repos.

Toutefois est-il qu’il, existe un degré inquiétant de fatigue.

Lien entre fatigue et maladie auto-immune

Il s’agit de la fatigue chronique.

Très souvent liée à un trouble psychologique, certaines études l’attribuent à d’éventuels troubles immunitaires.

Alors, quel est le lien entre la fatigue et une maladie auto-immune ?

La fatigue chronique : définition et causes

La fatigue se définit comme une sensation désagréable, une sorte de ressenti très souvent dû au manque de sommeil, à un effort physique ou intellectuel très intense.

Elle constitue en principe un processus normal par lequel l’organisme tente de reprendre d’énergie.

En revanche, il arrive que cette fatigue s’intensifie et demeure malgré le repos.

On parle alors d’asthénie ou de fatigue chronique.

Celle-ci se définit, selon le Dr Florent Sancini comme état pathologique qui traduit un manque de force à la fois physique et moral.

Elle dure au moins six mois et est souvent accompagnée de symptômes annexes tels des douleurs articulaires, des pertes de mémoire et des difficultés de concentration.

Causes psychologiques

Les premières causes de la fatigue chronique sont de l’ordre psychologique.

On distingue :

  • le surmenage et le stress chronique,
  • la mauvaise hygiène de vie,
  • la carence ou déséquilibre alimentaire,
  • la dépression et l’anxiété,
  • les antidépresseurs
  • et les drogues.

Ainsi, la fatigue chronique entraînée par ces facteurs se règle généralement avec un changement de vie.

Causes pathologiques

Outre les facteurs psychologiques, la fatigue chronique est souvent la manifestation de certaines maladies physiques perceptibles ou non.

Il s’agit notamment de :

  • une maladie endocrinienne,
  • une maladie métabolique,
  • un cancer,
  • une infection,
  • une maladie neurologique,
  • un accident vasculaire cérébral,
  • et d’une anémie ou carence en fer.

Outre ces causes, il existe le facteur des maladies dites auto-immunes.

Obtenez plus d’infos sur larhumatologie.fr

Maladie auto-immune : définition et symptômes

En termes clairs, une maladie auto-immune est définie comme une pathologie au cours de laquelle le système immunitaire se met à agresser ses constituants.

En principe, le système immunitaire humain est fait de façon à reconnaître les cellules du corps et à résister à toute particule étrangère.

En revanche, dans ce cas, on assiste à la situation contraire : le système immunitaire agresse les cellules du corps.

Cela provoque une réaction inflammatoire.

Les maladies immunitaires sont plus d’une centaine et sont causées par une anomalie immunitaire.

Elles touchent tant la peau, que le foie et les yeux.

En réalité, aucun organe humain n’est épargné par les maladies immunitaires.

Par ailleurs, les symptômes varient d’une maladie auto-immune à une autre et se caractérisent surtout par des douleurs et de l’insuffisance rénale.

La maladie auto-immune commence par une étape de d’inflammation.

Ainsi, on note comme symptômes des douleurs localisées, de la rougeur et des gonflements.

Il faut noter qu’un le malade ne se rend compte du déroulement de l’inflammation que lorsque des complications globales surgissent.

Fatigue chronique et maladie auto-immune : l’interferon gamma

Les personnes atteintes de fatigue chronique vivent relativement un calvaire.

Des études réalisées sur les causes immunitaires de cette fatigue révèlent un lien beaucoup très étroit entre la fatigue et une molécule immunitaire.

Il s’agit d’une forme particulière de cytokine appelée l’interferon gamma.

Cette dernière crée la fatigue qui suit la plupart des infections virales.

En réalité, ces études, datant des cinq dernières années, montrent la forte présence de cytokines dans le sang des individus ayant souffert de fatigue chronique pendant plusieurs années.

Rappelons-le, les cytokines jouent le rôle de messagers cellulaires et interviennent dans la réponse cellulaire.

Ainsi, le fort taux de cytokines dans l’organisme au cours d’un état de fatigue chronique témoigne le fait que les maladies auto-immunes sont responsables de celui-ci.

En somme, la fatigue chronique possède bien des causes tant psychologiques que pathologiques.

Du lot des maladies dont elle est la manifestation, on distingue celles auto-immunes.

C’est ce que traduit la présence du fort taux de cytokines dans le sang des patients de fatigue chronique.


Articles connexes :

Comment faire pour atteindre l’éveil spirituel?

Les nouveaux traitements pour lutter contre la calvitie ?